fbpx

Fonds Social Européen

Dans son étude de 2013 “Le futur de l’emploi : quels risques d’automatisation des métiers ?”, Frey & Osborne classe la profession de comptable ainsi que les auditeurs parmi les métiers les plus susceptibles d’être automatisés d’ici 15 ans. Les progrès techniques réalisés, notamment en termes d’intelligence artificielle, permettent en effet d’étendre considérablement le champ des tâches automatisables, notamment celles impliquant des tâches cognitives routinières, utilisant un ensemble de normes prédéfinies, comme la saisie comptable. Or, ces tâches constituent aujourd’hui encore l’essentiel du travail des cabinets d’expertise comptable. Avec l’aide du Fond Social Européen, nous avons donc tenté d’appréhender l’ensemble des transformation avancer quelques pistes d’actions.