PHONE REGIE : Femmes, salariées, travailleuses, toutes en grève pour vos droits

PHONE REGIE : Femmes, salariées, travailleuses, toutes en grève pour vos droits

Vous, les femmes…

En France, à fonctions égales, vous êtes payé en moyenne 18.6% de moins que vos collègues masculins (source Observatoire des Inégalités, 2016). L’explication dans les grandes lignes: la société paternaliste dans laquelle nous vivons depuis si longtemps juge que la Femme n’est pas l’égale de l’Homme. Au ratio et selon les milieux socio-professionnels, en France, la Femme serait donc “inférieure” à l’Homme jusqu’à hauteur de 20%.

Révoltant ?! Le terme est très faible !

Si vous aussi en avez plus qu’assez de ces inégalités normalisées, répondez positivement à l’appel à la grève mondiale des femmes le 8 Mars prochain dès 15h40.

Pourquoi 15h40 précise ? D’après des données DARES de 2015, l’écart salarial annuel net entre les sexes est de 25,7% en moyenne. Ramené à une échelle horaire, cet écart équivaut au tiers d’une journée de travail… En moyenne en France, les femmes ne seraient donc payées que jusqu’à 15h40 !

Attention néanmoins !

Si en France la grève est toujours un droit, il convient de vous prémunir: faire grève pour des raisons légitimes ne vous protège cependant pas de sanctions si vous ne respectez pas certaines règles.

Par exemple, se connecter à Facebook pour poster un statut solidaire, comme Les Glorieuses ou Les efFRONTé-e-s pourraient le conseiller, peut gravement vous nuire si votre règlement intérieur vous interdit de vous connecter aux réseaux sociaux sur votre temps de travail. “Cela peut être considéré comme une faute grave“, affirme Éric Rocheblave (source Huffington Post), avocat spécialiste du Droit du Travail. De la même façon, cesser le travail “abruptement” peut vous exposer à ne pas être payé, à une sanction disciplinaire voire à un licenciement. En effet, Maître Rocheblave, n’est pas sans rappeler que “[…] si votre grève ne concerne pas une revendication directement liée à votre entreprise, elle sera illégitime car l’employeur ne pourra satisfaire votre demande.” Ne vous alarmez pas cependant, si vous ne pouvez sortir dans la rue, si vous devez rester au travail, si vous êtes tenues par des obligations, il existe des façons discrètes de manifester votre soutien à la grève du 8 Mars 2017 sans risquer une sanction, notamment en portant un vêtement rouge (si ce n’est pas contraire à la tenue que vous devez porter dans le cadre de votre travail).

N’oubliez pas qu’ “[…] être au travail n’empêche pas la liberté d’expression. Tant que l’employeur ne peut démontrer qu’il y a un abus [de votre part, dans votre façon de manifester], vous pouvez soutenir le mouvement“.

La journée du 8 mars ne se « fête » pas, elle se revendique, elle se conquiert! Journée internationale pour les droits des femmes, elle est une journée de lutte pour l’égalité.

Enfin n’oubliez pas que si vous avez l’impression que votre action seule ne peut aboutir, rien ne vous empêche de vous organiser en association pour défendre ce que la Loi prévoit en matière de Code du Travail et d’égalité Femme/Homme.

Pour aller plus loin : le 8 Mars en dates clefshttp://8mars15h40.fr/.

Évidemment rien ne vous empêche de manifester votre soutien à cette cause juste même si vous n’êtes pas une femme. Toutes et tous ensembles! Engageons-nous pour faire évoluer la société.