CAPGEMINI : 8 Mars 2019 : L’égalité c’est maintenant !

CAPGEMINI : 8 Mars 2019 : L’égalité c’est maintenant !

Toutes et tous en grève pour l’égalité salariale immédiate chez Capgemini

Notre groupe se dit éthique mais d’après le dernier rapport d’expertise sur ce sujet de l’égalité trois millions d’euros sont au moins nécessaires pour supprimer les écarts salariaux entre les femmes et les hommes chez Capgemini. C’est en réalité plus de 3 millions d’euros car il reste encore près de 25% de femmes que la méthode de rattrapage mise en oeuvre laisse de côté. C’est en particulier le cas pour les fonctions supports : beaucoup de ces femmes ne voient jamais leur salaire rattrapé. Pourtant Capgemini avec la complicité des organisations syndicales signataires a choisi de mettre à disposition une enveloppe bien inférieure dans le dernier accord égalité professionnelle : ainsi dans l’enveloppe prévue il ne reste plus qu’1 million d’euros à distribuer en 2019 et 2020, il manque donc au moins 2 millions d’euros !

La direction de Capgemini fait des économies sur le dos des femmes depuis des années grâce à des accords “égalité” qui les spolient. Le retard de rémunération, jamais rattrapé, pénalise les femmes depuis leur première embauche jusqu’à la fin de leur vie, retraite comprise.

Tous les ans, la direction s’arrange pour plafonner les rattrapages liés à l’égalité professionnelle. Ainsi, par exemple, une femme dont le salaire devrait être rattrapé de 6% ne se voit appliquer qu’un rattrapage de 3%. Pourquoi ? Parce que Capgemini préfère rétribuer les actionnaires : 286,4 millions d’euros leur ont ainsi été distribués en 2018.

La CGT Capgemini revendique : à travail égal, salaire égal !