APAVE : Info groupe n°74

APAVE : Info groupe n°74

CONSEIL D’ADMINISTRATION du 03 octobre 2019
CHS-CT au tribunal

Le Laboratoire de Chimie n’est pas dans le coeur de métier.

C’est la raison avancée par la Direction en CE pour justifier la mise en vente du laboratoire national de chimie de Châteauneuf les Martigues.

Or, lors du dernier Conseil d’Administration (CA) d’APAVE SA, le PDG Rémi Sohier a annoncé sa volonté de réunir les salarié-e-s des sites de Vaugirard (Apave SA) et la partie Siège de Paris Salneuve sur un seul site. Nous sommes locataires des locaux de Vaugirard, il suffit de dénoncer le bail. En revanche, APAVE est propriétaire de ceux de Salneuve.
Le choix de la Direction, validé en CA, est de rester propriétaire de ces locaux et de les rénover pour les mettre en location :
Depuis quand BAILLEUR de BIENS est il le cœur de métier d’APAVE ?

Depuis quand BAILLEUR de BIENS est il le coeur de métier d’APAVE ?

Autre point du CA : renouvellement de la vice présidence du CA : votre administratrice salariée s’est présentée, mais comme on pouvait s’y attendre, elle n’a obtenue que 2 voix, la sienne et celle du second administrateur salarié !
Cela illustre la poudre aux yeux qu’était, dès son écriture, la Loi Hollande de 2013 qui introduit des salarié-e-s dans les conseils d’administration des entreprises de plus de 5 000 salarié-e-s !

SCOOP :

Une nouvelle fois la Direction traîne un CHS-CT d’APAVE devant les tribunaux. (le CHS-CT Centre-Ouest d ’APAVE Nord Ouest pour la 3ème fois), pour avoir osé lancer une expertise externe sur un danger grave et imminent lié, entre autres, au comportement d’un chef d’agence.

Par ce geste, ce sont toutes les salariées et tous les salariés qui sont attaqué-e-s par la Direction.
Ce n’est pas la première fois, c’est inacceptable !