Communiqué de presse CGT Euriware du 23 septembre 2013

Communiqué de presse CGT Euriware du 23 septembre 2013

Communiqué de Presse de la CGT Euriware La duperie a assez duré. Mais pour qui nous prend-on ?

Alors que les actions des salariés du Cotentin ont continué ce week-end et ce lundi matin par un blocage de l’accès à La Hague, alors que les salariés de Savoie Technolac ont suspendu leur mouvement de grève depuis samedi dernier, dans l’espoir d’une réunion tripartite ce mardi à Bercy, la direction d’AREVA et celle d’EURIWARE poursuivent leur duperie. Non seulement, les engagements pris vendredi dans la journée ne sont pas tenus par nos dirigeants, mais en plus ils se permettent de se moquer des politiques et des représentants du personnel. La réunion initialement prévue mardi à Bercy est reportée à jeudi matin et la direction d’AREVA refuse de s’y présenter prétextant ne pas vouloir interférer dans le dialogue social de l’entreprise. Mais de qui se moque-t-on ? Quel dialogue social ? Si les salariés sont dans l’action depuis plus d’une semaine, c’est bien que ce dialogue social leur est refusé. La seule proposition qui nous est faite est une communication téléphonique entre la DRH AREVA et un de nos délégués syndicaux pour répondre à ses questions ! Mais de quoi se plaint-on, après tout ? Une communication téléphonique n’est-elle pas un gage d’un vrai dialogue social abouti ? Soyons sérieux, nous ne pouvons accepter de telles propositions que nous considérons méprisante, voire même insultante envers les salariés et leurs représentants. Alors, non nous n’irons pas à cette réunion, avec les parlementaires savoyards, à Bercy. Qu’irionsnous y faire, écouter une nouvelle messe ? Oui, demain mardi, nous tiendrons une assemblée générale des salariés sur le site de Savoie- Technolac, afin de remonter ces très mauvaises nouvelles à nos collègues. Oui, demain mardi, avec vingt-quatre heures d’avance nous proposerons un nouveau départ du mouvement en Savoie. Un mouvement qui prendra peut-être une autre forme que le précédent.