CSE : Nos revendications

Les ordonnances Macron, dans la continuité de la loi travail ont détruit en grande partie les moyens et des droits syndicaux qui ont été conquis, par les luttes de longue date. L’objectif était clair, affaiblir les organisations syndicales dans la défense des intérêts des salariés.
La Fédération CGT des Sociétés d’Etudes a permis à chacune et chacun de connaître et de maîtriser ces dispositions de régression sociale par le biais de formation et d’écrits sur le sujet (Lien syndical, Form’action et brochures).
Au regard des enjeux, nous n’avons pas d’autres choix que de prendre en compte ces transformations des Instances Représentatives du Personnel en CSE. Il ne s’agit pas pour autant de baisser les bras, mais d’être lucides sur l’état du rapport de force aujourd’hui. Nous n’avons pu mettre en échec, ni la loi Travail El Khomri, ni les ordonnances Macron malgré les batailles que nous avons menées.
Une loi et des ordonnances ont suffi à détruire ce que nos aïeuls ont construit.
C’est parce qu’ils étaient organisés massivement collectivement qu’ils ont pu arracher ces droits. Ils ont rendu l’impossible possible. Si nous voulons reconquérir ces droits, voire en obtenir davantage, il nous faut faire grandir notre CGT. En effet, cette conquête de droits ne passe que par une CGT forte et puissante.

En attendant, il faut être à l’offensive en imposant des accords CSE de haut niveau. Ce cahier a pour objectif d’aider à cette offensive en listant l’ensemble des revendications sur lesquelles il faut se battre.