Halte à la souffrance au travail dans le groupe CAPGEMINI/ SOGETI

Halte à la souffrance au travail dans le groupe CAPGEMINI/ SOGETI

Syndicat National CGT du groupe CAPGEMINI

Dans notre précédent tract national sur la souffrance au travail, nous faisions le constat de la détérioration des conditions de travail notamment par les rapports entre les sociétés de l’UES Capgemini et les salariés. Nous y expliquions ce que revêt la souffrance au travail dans notre entreprise, jusqu’où cela peut conduire les salariés (hospitalisations et dépressions ne sont malheureusement pas rares). Nous proposions des solutions : comment y remédier, qui contacter, quel recours. Saisissant l’opportunité de l’ouverture d’une négociation sur la santé au travail, nous avons fait des propositions concrètes (ex : intervention de médiateurs professionnels indépendants, prise en charge médicale spécialisée) mais la direction s’y oppose farouchement, préférant nier l’ampleur voire nier le phénomène de souffrance au travail. CE DENI NOUS IMPOSE DE FAIRE CONNAITRE CE GRAVE PROBLEME SUR LA PLACE PUBLIQUE