Bulletin d’information des salariés des cabinets d’avocat n°127

Bulletin d’information des salariés des cabinets d’avocat n°127

I.F.C. suite …

Lors de notre dernier BI nous avions souligné nos incompréhensions quant à la position de la CFDT au regard de l’avenant proposé par la CGT concernant l’IFC dont nous rappelons ici les seules modifications (La modification a été faite sur le bulletin en ligne)

Dans ce cadre, la CGC envoie un mail au président de la CPPNI dans lequel est stipulé notamment :

  • Que l’avenant proposé par la CGT présente des irrégularités. Mais lesquelles puisque nous ne modifions que les montants. Le reste de l’article est la copie conforme de ce que la CGC a signé il y a plusieurs années. Celle-ci aurait-elle signée un texte contenant des irrégularités … à l’insu de son plein gré.
  • Que la CGT ne peut pas mettre un avenant à signature. C’est nouveau. Tant les organisations syndicales de salariés que patronales en ont la possibilité. Rien ne les empêche.
  • Qu’il y aurait eu un tollé suite à la proposition de cet avenant. Nous ne devions pas être à la même réunion puisque certaines organisations patronales et syndicales se sont prononcées pour la signature de cet avenant.
  • Que Monsieur GARDIES, en sa qualité de président, « de bien vouloir veiller à ce que le principe de loyauté de la négociation collective soit respecté ». Est-ce à dire que le président n’a pas su le respecter ? Celui-ci appréciera.
  • Que les syndicats possèdent une étude juridique et actuarielle avant toute négociation. Une étude juridique pour augmenter des montants … on croit rêver. Quant à l’étude actuarielle, elle existe … faite par Kérialis … alors les mails peuvent se multiplier … nous ne changerons pas d’avis. Cet avenant est mis à signature que cela plaise ou non. Aucune organisation n’est obligée de signer et chacune prendra ses responsabilités.