fbpx

Pour l’emploi, imposons une autre logique

Le monde est bouleversé par une pandémie qui révèle les conséquences désastreuses d’un système économique dans lequel les intérêts d’une minorité l’emportent sur la vie, la santé et l’emploi du plus grand nombre. En France, le gouvernement poursuit un pseudo-plan d’urgence aux mesures injustes socialement, inefficaces économiquement, insoutenables écologiquement et dangereuses du point de vue sanitaire.

La CGT combat ces régressions et propose un plan de rupture en capacité de créer des milliers d’emplois avec de meilleurs salaires et ainsi éradiquer la pauvreté, en particulier de la jeunesse. Nous agissons pour relocaliser des productions industrielles essentielles et faire respecter des critères sociaux et environnementaux, imposer la conditionnalité des aides publiques et la solidarité entre les entreprises donneuses d’ordre et les sous-traitants. C’est aussi en augmentant les salaires, en particulier ceux des premiers de corvées, exposés pendant la pandémie et qualifiés d’essentiels.

Dans tous les domaines, la nécessité de répondre aux besoins de la population saute aux yeux, après des années de suppressions d’emplois dans le privé comme dans le public. Sinon comment expliquer la saturation de l’hôpital, le sacrifice de la recherche et l’incapacité à produire et à distribuer des vaccins en nombre ?

Les résultats indécents des grandes entreprises, le versement des dividendes, l’enrichissement par l’épargne des plus riches exigent de les mettre immédiatement
à contribution (impôt Covid sur les dividendes, taxe sur les Gafam, arrêt des exonérations sociales ou lutte contre la fraude fiscale…).

N’est-ce pas le minimum de la solidarité qu’on doit exiger alors qu’une grande partie des jeunes en formation ou à la recherche d’un premier emploi en sont réduits à demander des colis alimentaires ?

N’est-ce pas également le moment de mener la bataille de la réduction du temps de travail, pour travailler moins, mieux, toutes et tous ?

Nos propositions sont à débattre avec vous, et c’est pour cela qu’à la CGT, nous croyons en la force des idées pour élever le rapport de force, ainsi qu’en la force du collectif pour se défendre, agir ensemble et gagner.

Pour l'emploi, imposons une autre logique