fbpx
Négociation de l’APLD dans la branche des Bureaux d’études

Négociation de l’APLD dans la branche des Bureaux d’études

La CGT a signé un accord relatif à l’activité partielle de longue durée dans la branche des bureaux d’études. Une négociation qui a débuté le 30 juin 2020 s’est terminée le 4 septembre 2020. La commission Exécutive Fédérale a validé l’accord.

Cela ne signifie nullement que nous approuvons ce type d’accord. Nous avons d’ailleurs tant dans nos précédentes brochures que dans le « lien syndical » montré
une certaine nocivité de l’activité partielle au regard du chantage à l’emploi.

Nous n’y reviendrons donc pas.

Nous allons nous intéresser au process de négociation et à notre démarche dans ce contexte particulier qui a donné lieu à la signature de la CGT.

Dans un second temps, nous décortiquerons l’accord afin que chacune et chacun l’appréhende au mieux pour tenter d’obtenir de meilleures garanties par la mobilisation des salarié.e.s.

Dans cette introduction, nous voulons souligner combien dans cette négociation, la bataille commune avec la CFDT a été essentielle.

A partir d’une plateforme de revendications communes, nous sommes, ensemble, toujours intervenus dans le même sens. La confiance entre nous a été totale. A aucun moment il n’y a eu d’arrière-pensées…mais un seul objectif, celui de gagner.

Il est vrai que ce n’est pas la première fois que nous avons travaillé ainsi. Mais force est de reconnaître que cela faisait longtemps que cela ne s’était pas produit.

Cela ne signifie pas qu’il n’y ait pas de réelles divergences sur d’autres sujets. Mais ces divergences, si importantes soient-elles, ne peuvent nous empêcher de travailler ensemble et en confiance à partir de revendications communes sur des sujets où des convergences sont possibles.