fbpx
VWIS : Sourds, méprisants ! Ils nous prennent pour des marionnettes.

VWIS : Sourds, méprisants ! Ils nous prennent pour des marionnettes.

La pression ça marche !

Octobre à Rodez, E Macron « Si je commence à dire on garde un régime spécial pour l’un, ça va tomber comme des dominos ! Parce que derrière on va me dire “vous faites pour les policiers, donc les gendarmes”, ensuite on me dira ” pourquoi pas pour les infirmiers et infirmières, les aides-soignants”.
Mais son désir de diviser la mobilisation est le plus fort (comprenez : pour ne pas se mettre à dos les raffineries, les transports routiers et aériens, la sécurité, …). Ainsi, les policiers, les douaniers et gardiens de prison, les pompiers, les marins pêcheur, les routiers, pilotes / hôtesses de l’air et stewards, la RATP et la SNCF, les aides-soignants et infirmier(e)s, … dérogeront !! Comme quoi la mobilisation, ça marche !

Diviser encore et encore !

Avril 2018, E Macron a pour objectif « de réconcilier et d’unir le pays ». Jeunes, moins jeunes, femmes, hommes,…. Ne pas creuser les différences, ne pas opposer, ni pousser les uns contre les autres. C’est beau ! 
Mais Si vous avez aujourd’hui entre 15 ans et 44 ans, vous êtes concerné directement par la réforme des retraites. Pour vous, l’entrée dans le régime universel est prévue pour 2025. Pas les autres.
Pourquoi les jeunes, pourquoi les vieux ? Mais parce que la division bien sûr !

Tour de passe passe !

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron. L’âge “minimal” de départ à la retraite resterait 62 ans pendant le quinquennat. Certes, les assurés pourront toujours partir à la retraite à 62 ans, mais le gouvernement a eu une idée pour revenir sur son engagement. Jugez-en vous-même :
Cet âge minimal (62 ans) ne serait plus l’âge du taux plein. Car avant 64 ans, une décote de 5% par année d’écart avec le taux plein, sera appliquée..

Promesse !

Bruno Le Maire, le 8 décembre sur France 3 : le gouvernement va “prendre toutes les dispositions pour que soit inscrite comme règle d’or, dans la loi, que la valeur du point ne baisse pas. Ça fait partie des possibilités, ça fait partie des sujets de discussion“. E Philippe et G Darmanin avaient déjà tenté de rassurer sur ce sujet.
Même refrain dans le rapport Delevoye :Non, la valeur du point ne pourra pas baisser“.
Prononcée au détour d’un discours devant des patrons en mars 2016 par François Fillon, sème un peu plus le doute sur ces belles promesses : “Le système par points permet une chose qu’aucun homme politique n’avoue : ça permet de baisser chaque année le montant, la valeur des points et donc de diminuer le niveau des pensions.” Qui doute encore que la valeur du point variera si un gouvernement le décide ? Par exemple en fonction de l’évolution de la démographie ou des demandes du patronat.

61 % justifient la mobilisation retraites, 73% pour ceux nés après 1975, on se demande pourquoi !

Cette retraite à points, c’est tous perdants !
Trop de flou et de promesses non tenues,
De déclarations contradictoires !

Hier, le 1er ministre avouait « n’être fermé à aucune modalité sur l’âge pivot » alors que le ministre chargé des Relations avec le Parlement, affirmait qu’ “Un texte était parti au Conseil d’Etat” et que ce texte déjà rédigé sera présenté en Conseil des ministres le 24/01/2020.

Le gouvernement sait son projet mourant, mais il n’ose pas le retirer. Aidons-le !!