VWIS : Il serait temps que PLOUTOS recouvre la vue !

VWIS : Il serait temps que PLOUTOS recouvre la vue !

Les SALAIRES stagnent !

POSITION de la DIRECTION COMMENTAIRES de la CGT
Augmentation 2020 = + 1,5%
Prévision de l’inflation 2020 : 1,4%.
Soit seulement + 0,01% pour 2020.
Entre 2016 et 2020 : Salaires + 6,80%, inflation = + 5,95 %
Résultat : + 0,85% (même pas 1% !) en 5 ans
La CGT demande 4 % ! pour rattraper cette perte.
Dépense IT Veolia 2016 = 4,2% du CA.
Objectif IT Veolia 2020 = 3,6% du CA.
Objectif atteint ! La CGT demande que le Personnel en soit récompensé.
Refus de la direction !
Remerciement de l’effort réalisé = Aucun !
Tarif astreintes VWIS : Jr, weekend et semaine… inchangés depuis 2017. En janvier 2019, la Dion promet de les renégocier l’année. Promesse non tenue !
De combien le tarif de ses astreintes a-t-il évolué depuis fin 2017 : de 0 % !
De quoi dépendent les augmentations ? De « l’appréciation de la performance individuelle » (Direction) Faux ! L’enveloppe des augmentations 2020 a été fixée avant le résultat des EDI (bilan 2019). L’effort 2019, n’a pas pu fixer l’enveloppe des rémunérations 2020 !
Santé financière de Veolia Depuis début 2019, l’action VEOLIA a augmenté : + 44% !!
Croissance du marché SSII 2020 : (Silifon.fr, Syntec numérique…) Les secteurs « conseils et services » et « conseil en technologie » prévoit une croissance > 3%
Participation VWIS 2020 Comme en 2018 et 2019 : 0 € Car selon la direction, « VWIS n’a pas vocation à faire des bénéfices »

Le MEPRIS augmente !

Les caisses vides, la croissance en berne, des salariés contents de ne pas être au chômage, voilà qui ne conduit guère à faire flamber les fiches de paie et a espérer recevoir le fruit de son travail. Sauf que l’explication ne tient plus. L’économie repart alors que les salaires moyens ne progressent toujours pas. Pas de salaire, pas de demande. Si pas de demande, les entreprises ne vendent pas. PLOUTOS se mord la queue.

L’ONU s’inquiète de l’écart grandissant entre la hausse de la productivité et sa redistribution salariale. La part salariale dans le PIB baisse, tandis qu’une part grandissante va au capital. 
Dit autrement, les salariés et leurs familles ne bénéficient plus que d’une petite part de la croissance économique tandis que les propriétaires de capitaux en bénéficient davantage. 
Alors que se développent les initiatives en matière de séduction tous azimuts (l’autre comme moyens …), les directions appliquent sans état d’âme cette politique de restriction.

En 2020, « Les RICHES toujours plus RICHES »
Ouf, … on a eu peur !

C’est annoncé (le Monde O9/01/2020) ! Les entreprises du CAC 40 ont rendu à leurs actionnaires 60,2 Mds €. Un niveau qui dépasse celui d’avant la crise 2008. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, 2153 personnes possèdent plus de richesses que 60% de la population mondiale (4,6 Mds de personnes). 1% les plus riches de la planète correspondraient même à plus de deux fois la richesse de 90% de la population mondiale.
Toujours plus de richesses pour les uns, répartition injuste pour les autres.

Lors de cette négociation particulièrement bâclée, la CGT a demandé

  • Augmentation générale : 4% et primes individuelles (hors augmentation Gale) de + 2%
  • Prime de déplacement, restée stable depuis 2016 : + 2%
  • Primes d’astreinte, non augmentées depuis 2016 : + 4,5%
  • Ecart salariale Ho et Fe : La CGT attend des explications sur les démarches effectuées en 2019 afin d’identifier les actions de réduction des écarts.
  • RIE : augmentation de 1,5%
  • Prime Macron : de 1000 € pour les salarié(e)s dont la rémunération annuelle est < 45 K€.