fbpx
VWIS : C’est quoi un déficit retraite ?

VWIS : C’est quoi un déficit retraite ?

Vous disposez de 2 robinets « retraite ».
Celui des dépenses, celui des recettes.
Fermez un peu celui des recettes. Que se passe-t-il coté déficit ?
Maintenant ouvrez celui des recettes. Que se passe-t-il ?

  • Robinet des dépenses : le gouvernement évoque l’allongement de la durée de la vie.
    C’est vrai ! Entre 1970 et 2017, les Ho passent de 68 à 79 ans de longévité (+16%), les Fe passent de 75 à 85 ans (+13%). De plus la population est passée de 51 à 66 M hab dans la même période.
  • Robinet des recettes : durant ces 37 ans, le « PIB France », càd la richesse produite, est passée de 750 Mds€ à 2300 Md€. De même, la productivité horaire du travail est passée de 19€ à 56€ dans la même période (multiplié par 3). L‘indice du CAC 40, créées en 1987 (base 1000) est aujourd’hui proche de 6000 ou de 15000 si on y inclut les dividendes !

Comme d’habitude, ils ferment le robinet des recettes !

Ce n’est pas parce que nous avons 20 ans, 30 ans ou 40 ans qu’il est acceptable de nous laisser tondre. Nous ne sommes pas coupables de vivre plus longtemps. Nos enfants non plus !

Manifestons le 5 décembre à 14h
seul moyen efficace pour faire reculer cette mesure et ouvrir le
robinet des recettes

Trajet : départ à 14h – Gare de l’Est > République > Nation (détails du trajet à confirmer).

Qui appelle ? La branche CFDT-Cheminots, plusieurs syndicats de l’EDF et de la CFE-CGC. La CGT, la FSU, SOLIDAIRES, les 4 syndicats représentatifs de la SNCF – CGT-Cheminots, UNSA ferroviaire, SUD-Rail, CFDT Cheminots. Force ouvrière (FO), participe également. RATP, les 3 syndicats représentatifs de la régie – CFE-CGC, CGT et l’UNSA – ont appelé à une grève illimitée contre la réforme. FO, premier syndicat toutes catégories, qui souhaite un mouvement reconductible, comme la CGT. SUD-Aérien, les contrôleurs aérien, les routiers, les hôpitaux, éducation nationale, étudiants et lycéens, la police etc…

La réforme des retraites c’est …

Pour y voir plus clair

  • Bruno Chrétien, Président de l’Institut de la Protection Sociale « Le gouvernement avait reconnu que les familles de trois enfants seraient perdantes, mais nos simulations montrent que le nouveau dispositif est aussi défavorable aux mères d’un et deux enfants ».
  • Journal 20 minutes : Le gouvernement a sollicité le Conseil d’orientation des retraites (COR) afin d’avoir une estimation du déficit. Selon leur rapport publié le 21 novembre 2019, le système des retraites actuel présenterait un déficit compris entre 7,9 milliards d’euros et 17,2 milliards d’euros à l’horizon 2025 trois scénarios principaux.
    • Le premier : augmenter le taux de cotisation de ceux qui travaillent aujourd’hui (+0,7 à +1,5 point), ce qui reviendrait mécaniquement à baisser le salaire net perçu à la fin du mois.
    • La deuxième option viserait à indexer les pensions à un niveau < à l’inflation (comme c’est déjà le cas pour les pensions > à 2.000 €), soit une perte de pouvoir d’achat pour les retraités.
    • Le dernier scénario : accroître l’âge de départ à la retraite (62 ans actuellement), ou en demandant davantage de  trimestres de cotisation pour un taux plein.

En théorie, ce sont ces hypothèses que le gouvernement pouvait évoquer avec les partenaires sociaux à partir de ce lundi.

  • Mais en réalité, l’exécutif mise tout sur une seule option :

L’allongement de la durée du travail !

Invité de France Inter la semaine dernière, Edouard Philippe avait en effet indiqué que la baisse des pensions et l’augmentation des cotisations des actifs n’étaient « pas acceptables ».
« Il faut dire aux Français, clairement, tranquillement (…) que nous allons travailler plus longtemps » avait conclu le Premier ministre.

C’est maintenant clair ?