SOFRES : Les échos CGT des sociétés de sondage – Juin 2017

SOFRES : Les échos CGT des sociétés de sondage – Juin 2017

“Manse horribilis” Avec la perte du contrat “La Poste“, une bonne dizaine d’emplois ont été ou seront supprimés dans les mois à venir ; et comme ce sont en majorité des salariés en C.D.D. ou “Tempos” pas besoin de P.S.E. pour les lourder, c’est toujours ça de gagné pour l’actionnaire principal.

La Section Syndicale C.G.T. espère bien que ces salariés précaires ne seront pas jetés avec l’eau du bain et qu’une partie du pactole engrangé grâce au C.I.C.E. servira à les reclasser dans l’entreprise ou bien à leur assurer une indemnité de départ digne des nombreuses années qu’ils ont passées à trimer dans les sous-sols de l’entreprise, sans rechigner à la tâche, pour le plus grand profit de la Sofres.

“Negata democratiae” Des élections professionnelles se tiendront-elles un jour ? Nous n’en savons fichtrement rien ! Pour le moment le coup d’état fomenté par la direction et ses “syndicats” il y a bientôt un an continue de produire ses effets délétères. Peut-être qu’une clause secrète de cet accord inique établit une date mais une chose est certaine : ni la C.G.T., ni la C.F.D.T., ni F.O. ne la connaissent. Tenir les syndicats démocratiques en dehors du débat électoral est un comportement qui n’est pas digne d’une entreprise respectueuse de ses collaborateurs.

“Summa secreto” Il y a des semaines que le panneau d’affichage C.E. est vide d’informations et que plus rien ne filtre sur l’activité de cette institution pourtant censée être au service des salariés et d’ailleurs financée par une ponction de 1% de leur masse salariale. On notera que seuls les “happy-few” qui fréquentaient jadis le couloir menant aux toilettes du rez-de-chaussée pouvaient lire ces documents et que les centaines de salariés enquêteurs de province n’ont plus ces données depuis plusieurs années.

Si des élections ont lieu avant la fin de la décennie et si la C.G.T. obtient des représentants au C.E. , nous prenons l’engagement de tout mettre en oeuvre pour que tous les salariés, quel que soit leur statut, reçoivent personnellement les comptes rendus des réunions mensuelles et extraordinaires du C.E. Les institutions représentatives du personnel ne doivent plus être aux mains de petits boutiquiers mesquins, jaloux de leurs prérogatives et prêts à tout pour les garder.

“Da vocem ; tu audies” Voter C.G.T. c’est voter pour la démocratie, la transparence et la défense de TOUS les salariés.