MOBIPEL : La Direction de Mobipel a les mains sales

MOBIPEL : La Direction de Mobipel a les mains sales

Quand une gestion inhumaine est mise en place, le résultat est que les plus fragiles d’entre nous sont prêts à payer le prix fort, il en va de leurs vies ! Pour ne plus avoir à subir les actes d’harcèlement et de mépris. Et le résultat est sans appel en moins de 24 heures, deux salariés de l’entreprise ont fait une tentative de suicide !

Pendant des années, il n’y a eu qu’une stratégie au sein de Mobipel, conforter la mise en place de la téléphonie et de l’ADSL puis une fois le gros du travail commercial fait, on jette les salariés sans ménagement.

Certains managers se sont laissés abusés par les discours flatteurs de la direction et autres primes alléchantes pour faire le sale boulot, nombre d’entre nous ont été témoins des dérives arbitraires, c’est ainsi que 266 de nos collègues ont été licenciés abusivement et tous pour faute grave.

Monsieur NIEL est porté au pinacle par les boursicoteurs, nos vies n’ont pas de place dans le CAC 40, pour lui et ses actionnaires, seul le cours de l’action compte. Il est le grand architecte, sans aucun doute, du gâchis social que nous vivons.

Un journal titrait sur notre société, « 60% d’effectifs en moins en 3 ans… sans aucun plan social », tous licenciés pour faute grave, tous les dossiers pour la plus part défendus par la CGT, ont été gagnés devant le Conseil de Prud’hommes, malgré cela, les licenciements nous restent dans la gorge, tous étaient arbitraires et emprunts d’injustices de la part d’une direction qui négligent ces salarié.e.s.

Tout le monde est désormais conscient du malaise social et les souffrances que chacun et chacune d’entre nous subissent au travail à cause d’une direction absente, avec un soi-disant directeur de site M. Boumezrag et une soi-disant directrice de production Mme Brasero digne d’un complot et d’un mépris totale des salarié.e.s.

  • La CGT appelle tous les salarié.e.s en souffrance, à ne pas hésiter à consulter le psychologue. Les élus CGT sont aussi disponibles pour les accompagner dans toutes les démarches.
  • La CGT demande solennellement à la direction de stopper tout plan de restructuration et de mettre fin aux licenciements et toutes actions disciplinaires.
  • La CGT appelle les salarié.e.s à un rassemblement en signe de solidarité envers nos collègues et leurs familles qui vivent une période dramatique depuis mardi 27 février, nous espérons que vous répondrez tous présents pour montrer à la direction notre détermination et pour que rien ne soit plus comme avant nous nous opposerons à cette politique inhumaine.

Il est temps pour nous, salarié.e.s, de relever la tête, de crier notre ras-le-bol et dire STOP à cette politique antisociale INHUMAINE de la part de la direction.