APAVE : Flash n°163

APAVE : Flash n°163

Partir ou rester

Suite à l’engagement pris par la Direction de questionner, comme en 2011, les salarié-e-s sur le thème des Risques Psycho-sociaux (plan unilatéral de l’employeur), et dans une démarche réglementaire d’amélioration de la QVT, un COPIL constitué de membres représentants l’employeur ainsi que de membres des CHS-CT métropolitains et de représentants d’Organisations Syndicales, a été mis en place.

Son but était aussi bien de contribuer à alimenter une partie du questionnaire WOCCQ, que de travailler sur la communication réalisée auprès des salarié-e-s ou suite aux résultats, de construire une démarche après traitement des données issues des réponses au questionnaire.

Ce dernier point à conduit à mettre en place des entretiens dans les agences dont les résultats méritaient une attention particulière aussi bien sur des aspects négatifs que sur des aspects positifs.

A plusieurs reprises, lors de réunions du COPIL, les membres représentants le personnel ainsi que les représentants syndicaux, n’ont pas pu faire aboutir leurs positions, notamment sur ce qui leur semble important : la présence d’un représentant du personnel aux entretiens prévus entre un membre de la Direction et un-e salarié-e-s, qui éviterait toute interprétation lors de la rédaction des synthèses transmises au COPIL. Car même si, les entretiens se sont déroulés dans de bonnes conditions, de l’avis des salarié-e-s concerné-e-s, nous ne pouvons uniquement nous fier qu’à la synthèse du représentant de l’employeur.

Devant ce point de désaccord, les membres CGT auraient pu quitter ce COPIL mais nous avons préféré continuer à participer afin de pouvoir apporter notre éclairage et à défendre nos positions et l’intérêt des salarié-e-s dans la suite du processus.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou si vous rencontrez des difficultés lors de ces entretiens si vous êtes concernés (Listes des agences concernées d’ici fin juin: Clermont, …).