SYSTRA : Le tract n°1 – décembre 2015

SYSTRA : Le tract n°1 – décembre 2015

Négociations salariales 2016

En préambule de la négociation annuelle obligatoire des salaires, le DRH du groupe Systra, représentant le directoire, a déclaré aux syndicats, que la direction souhaitait supprimer la prime d’ancienneté.

La direction affiche clairement son mépris pour les salariés, par cette déclaration incongrue et une volonté de réduire les acquis des salariés Systra.

Cette dérive arbitraire est préoccupante, car ces errances et ces comportements déshonorent et avilissent notre entreprise.

Et démontrent une carence totale de la plus élémentaire décence à l’égard des salariés. Ceux là mêmes, qui au quotidien dans la diversité de leurs tâches, développent l’entreprise et permettent l’atteinte de résultats.

La CGT Systra soucieuse de l’intérêt des salariés a précisé qu’elle n’acceptera aucune régression sociale.

Et si à l’avenir étaient avancées de nouvelles propositions de réductions d’avantages salariaux, il conviendrait de détailler de façon exhaustive les avantages du directoire et des dizaines des hauts responsables de l’entreprise, avant de songer à réduire les quelques miettes versées à la majorité des salariés.

La CGT rappelle au directoire que les salariés Systra :

  • Travaillent déjà gratuitement plus de 6,5 jours par an,
  • Ne bénéficient pas des congés légaux de fractionnement,

En ce qui concerne l’évolution de la masse salariale de l’entreprise, la direction indique que la hausse de la masse salariale de l’entreprise pour 2016, se situera entre 1,7 et 2%.
Les négociations salariales doivent se terminer le 28 janvier 2016.

La CGT demande pour l’année 2016 :

  • Une augmentation générale des salaires de 1,5 %.
  • Une augmentation individuelle de 1,5% sur décision du responsable hiérarchique direct.
  • Une garantie d’augmentation minimum de 50 € pour les salaires inférieurs à 3000 € bruts.
  • Une prime correspondant à un mois de salaire et supprimer les variables.