CGT OSIATIS : Stop aux intimidations : Osons la solidarité !

CGT OSIATIS : Stop aux intimidations : Osons la solidarité !

Depuis le rachat d’Osiatis par Econocom la cellule syndicale de la CGT a enregistré une vague de départs inquiétante dans un climat de bouleversements organisationnels. De nombreux salarié(e)s nous ont alertés au sujet de leur situation.

L’examen de leurs cas a mis en lumière des pressions managériales inacceptables :
Vous pouvez durant de nombreuses années recueillir l’approbation de vos responsables sur la qualité de votre travail puis, du jour au lendemain, on estime que vous ne donnez pas satisfaction dans l’exercice de votre fonction !
On formule alors à votre encontre des critiques sur votre motivation, sur votre confiance, sur la plus-value que vous apportez à votre prestation, en vous opposant des arguments bien souvent subjectifs, consacrant ainsi le règne de l’arbitraire !
Les objectifs poursuivis quant à eux sont concrets et bien réels : les intimidations et l’accumulation de griefs à l’encontre du (de la) salarié(e) le conduisent dans le « meilleur » des cas à se rendre plus malléable, moins regardant sur le respect de ses droits, et dans d’autres cas à l’accompagner vers la porte de la sortie de façon plus ou moins « consensuelle ». On entre là dans le domaine du licenciement abusif !

Malheureusement, l’actualité toute fraîche du groupe illustre une fois de plus ce phénomène avec l’annonce par la Direction de son projet de « modernisation de l’organisation de la Direction des Services Informatiques du Groupe Econocom (DSI) ».
Il est proposé aux salariés touchés par ce projet de réaliser un entretien avec leur hiérarchie au cours duquel la présence d’un représentant du personnel est formellement refusée par la direction.
Cette campagne d’entretiens vient seulement de débuter mais les rapports qui nous sont remontés concernant leurs déroulements sont d’ores et déjà préoccupants !

Nous sommes donc plus que jamais vigilants et appelons les salariés à faire part à leur représentant(e)s du personnel de toute situation qu’ils vivraient comme inquiétante.

Nous souhaitons aussi insister sur l’importance de la solidarité entre salariés. Ne restez pas isolés, communiquez et échangez avec vos collègues sur vos conditions de travail et les modifications qui y sont apportées.