Perspectives n°187

Perspectives n°187

La réunion de négociation de la Commission Paritaire Nationale d’Interprétation s’est réunie le 30 avril 2020 en Visioconférence.

Il a été décidé de continuer les réunions jusqu‘à la fin du premier semestre en Visioconférence. Les priorités de l’agenda social ont été définies comme étant :

  • La poursuite du toilettage de la Convention Collective Nationale.
  • La poursuite du travail relative à l’appel d’offre pour la complémentaire santé.

Les deux priorités sont travaillées dans des groupes de travail. L’un est un groupe spécifique, l’autre n’est autre que la Commission Paritaire Santé qui suit le régime de Complémentaire Santé.

Le toilettage.

Celui-ci est déjà bien avancé. Rappelons qu’il ne s’agit que de réécrire les dispositions de la convention collective à droit constant. Mais, dans un deuxième temps, un certain nombre d’articles et de dispositions à renégocier vont donc être rapidement en discussion. Nous verrons alors jusqu’où nous pourrons avancer pour améliorer cette convention collective qui, et c’est le moins que l’on puisse dire, ne regorge pas de garanties sociales exorbitantes. C’est d’ailleurs pourquoi la CGT ne l’a pas signée.

La complémentaire santé

La CGT avait envoyé un ensemble de propositions écrites. Notre objectif est bien entendu de signer cet accord. Mais pas à n’importe quel prix. Le groupe de travail a déjà acté le fait que l’on se dirigerait vers un avenant, et non un accord. La cotisation serait fixée au regard d’un pourcentage du Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale. C’était une de nos propositions.
Il en reste un certain nombre à discuter comme :

  • Le relèvement des garanties sociales. Le groupe de travail examine la possibilité de transformer la première option en socle.
  • Le nombre d’options que pourrait comporter ce nouveau régime.

La CGT a proposé notamment :

  • un socle unique et solide sans option. Nous refusons à ce qu’il y ait une santé à plusieurs vitesses.
  • Un Degré Élevé de Solidarité mutualisé au sein de la branche pour toutes les entreprises.

Nous y reviendrons dans un prochain bulletin sur la négociation en cours.