Soutien aux prisonniers palestiniens en grève de la faim

Depuis le début de semaine environ 1500 détenus palestinien.ne.s ont entamé une grève de la faim illimité pour mettre un terme aux abus de l’administration pénitentiaire d’occupation. En guise de réponse, les autorités israéliennes, loin de prêter une oreille aux revendications des prisonniers grévistes, a au contraire augmenté le niveau de violence imposée à ces hommes et ces femmes qui luttent pour leur dignité. Leurs biens se trouvant dans les cellules ont été confisqué et certains prisonnier.e.s transféré.e.s ailleurs…

Ce contenu est réservé aux abonnés