NAO 2016 chez SECURITAS ACCUEIL : Coup de froid sur les salaires !

NAO 2016 chez SECURITAS ACCUEIL : Coup de froid sur les salaires !

La CGT Securitas Accueil déplore, une nouvelle fois, l’échec des Négociation Annuelles Obligatoires. Ces négociations ont été pour la Direction l’occasion de signifier aux Élus une fin de non recevoir quant à leurs revendications, pourtant bien modestes cette année.

Nous proposions :

  • Une prime d’ancienneté évolutive en lieu et place de la prime anniversaire, 50€/an dès la première année d’ancienneté et cumulables chaque année.
  • L’obtention des Titre Restaurants dès la fin de la période d’essai.
  • Une prime de 50€ pour chaque formation MFSA (doublure) dispensée par un-e salarié-e.
  • Une prime de 50€ en contrepartie de chaque dérogation au planning à moins de 7 jours.


L’Entreprise a consenti, tout de même, à remettre aux salariés entrants leurs Titres Restaurant après deux mois d’ancienneté. Mais cette mesure ne bénéficiant qu’aux nouveaux salariés a été préférée par la Direction à la prime de formation pourtant moins coûteuse, qui concerne la grande majorité d’entre vous, et les plus anciens.

Si on ajoute à ce choix la décision de l’entreprise à l’occasion des NAO 2015 de verser aux salariés une prime dite « exceptionnelle », que nous estimons discriminatoire, de 90€ à 120€ pour les salariés ayant 4 à 8 ans d’ancienneté, rien n’est fait pour les plus anciens…

A ce titre, nous encourageons les salariés qui souhaiteraient faire valoir leurs droits à nous contacter en message privé.

Enfin la CGT s’étonne que la Direction communique dans sa « Newsletter » de ce mois de juillet aux salariés le fait que le développement de l’activité est très encourageant en ce premier semestre 2016, et qu’à l’occasion des réunions de négociation, elle oppose « des résultats économiques en forte baisse, estimés à -30% » qui justifieraient de ne pas répondre aux revendications salariales.

Face à tant de mépris, nous invitons les salariés à participer massivement au mouvement de grève et aux manifestations du 15 septembre 2016, et à nous contacter en message privé pour réclamer leurs droits.