Lettre à Monsieur Mazard

Lettre à Monsieur Mazard

Voici la copie de la lettre que nous avons envoyée à M. MAZARD, avocat général à la Cour de cassation.

Monsieur,

Nous avons demandé à vous rencontrer pour notamment examiner avec vous, le processus conduisant à la disparition des études d’avoués. Cette question concernant plus de 1700 salariés, nous vous avons fait des propositions qu’aujourd’hui, nous avons chiffrées.

Notre demande de négocier un plan de sauvegarde de l’Emploi (plan social) répond à une préoccupation majeure : ne pas laisser les salariés sans rien en 2010.

Nos mesures prennent en compte les incertitudes liées :

  • à la réforme de la profession du droit,
  • aux difficultés que connaît la profession d’avocats,
  • à la réforme de la carte judiciaire. La branche des avocats a d’ailleurs diligenté une étude sur les conséquences sociales de cette réforme.

En effet, chacun reconnaît que les conséquences sociales ne seront pas neutres.

Vous comprendrez que ce type de réunion proposé ne nous sied pas, sauf à considérer les salariés et les organisations syndicales pour des quantités négligeables.

Quant à considérer l’ANPANS comme un interlocuteur, vous nous permettrez d’être très interrogatif.

En quoi et comment cette association est-elle représentative ?

Nous attendons de votre part une réponse claire quant à la mise en place d’un plan social.

Vous souhaitant bonne réception de ce message,

Recevez, Monsieur, l’expression de nos salutations les meilleures.

NOËL LECHAT
Secrétaire Général CGT des Sociétés d’Etudes