Communiqué Commun FSE et FAPT : Non au dumping social dans les centres d’appels et chez les donneurs d’ordre

Communiqué Commun FSE et FAPT : Non au dumping social dans les centres d’appels et chez les donneurs d’ordre

Le choix de l’entreprise France Telecom de retirer totalement l’activité ORANGE des centres d’appels WEBHELP, LASER CONTACT, CCA INTERNATIONAL se traduit par des suppressions massives d’emplois. La situation des autres prestataires n’est pas plus enviable et la crainte de perdre leur emploi plane en permanence à partir des choix des donneurs d’ordre, qui souhaitent ainsi mettre en concurrence les différents centres d’appel au nom de la sacro-sainte rentabilité pour les actionnaires.

Rappelons juste que les bénéfices nets de la plupart des donneurs d’ordre est en augmentation en 2011, et que cette même année le chiffre d’affaires des centres d’appel prestataires a augmenté de plus de 10%…

C’est une période particulière qui s’ouvre dans ce secteur, non pas tant à cause d’une crise qu’en raison des luttes qui se développent face à un patronat qui refuse d’augmenter les salaires à la hauteur des besoins, accroît la polyvalence, cherche à déstructurer toujours plus les horaires, réduit les formations, augmente les contrôles sur tous les aspects du travail…

La solidarité se développe entre téléconseillers, quel que soit l’employeur, et qu’il soit localisé en France ou à l’étranger. Du coup, la course aux profits s’accroît aussi pour les prestataires entre eux comme entre prestataires et donneurs d’ordre, et les salariés sont les premiers visés : menaces de suppression de postes ou de sites ; ou dégradation des conditions de travail au nom du maintien de l’emploi, voilà une arme classique du patronat !

La CGT refuse la mise en concurrence des salariés d’entreprise donneurs d’ordre et prestataires et appelle les salariés où qu’ils travaillent, à poursuivre et amplifier leurs mobilisations pour :

  • La prise en charge par les donneurs d’ordres de l’impact social qu’implique pour les prestataires le retrait d’activité et l’internalisation des emplois ;
  • Une autre répartition des richesses créées vers les salariés qu’ils soient interne ou externes ;
  • Des améliorations des conditions de travail dans les centres de relations client, qui de fait permettront une meilleure qualité de services rendus aux usagers.