l’hyper féminisation du secteur des centres d’appels a-t-il une incidence sur les conditions de travail et de salaire

l’hyper féminisation du secteur des centres d’appels a-t-il une incidence sur les conditions de travail et de salaire

La Fédération CGT des Sociétés d’Etudes a organisé deux journées d’études portant sur le thème de « l’hyper féminisation du secteur des centres d’appels a-t-il une incidence sur les conditions de travail et de salaire ».

Au programme de ces deux journées :

  • Mercredi 26 novembre 2014
    • 9h30 : Analyse économique et sociale du secteur avec un comparatif de celui-ci avec d’autres à forte population masculine (Intervention Rémi DEBEAUVAIS du Cabinet ITHAQUE et X. BUROT)
    • 14h00 : Débat sur la féminisation du secteur et ses conséquences (Rachel SILVERA, CGT et Stéphanie GALLIOZ, SYNDEX)
  • Jeudi 27 novembre 2014
    • 9h30 : Débat autour de la conditions des femmes dans les centres d’appel en Europe (Nancy FONTEYN et Joséphine STUTO, CSC Belgique)
    • 13h30 : Projection du film « Call Me DominiK » suivi d’un débat avec le réalisateur, Jean-Charles Massera, sur les conditions de vie comparée entre les centres d’appel marocains et français.