L’écho de la presta n°106

«Négociation salariale : on lâche rien! »

Depuis le mois de juin, la négociation de la grille salariale des P2ST pour l’année 2023 est officiellement ouverte. Officiellement seulement ! Puisqu’en réalité, elle attendra septembre. Lors de la réunion de CPPNI du 13 juin 2022, les organisations patronales n’ont fait aucune nouvelle proposition d’augmentation. Le point a donc été remis à l’ordre du jour du mois de septembre.

Pour la CGT rien n’a changé. Nos revendications sont les mêmes depuis Octobre 2021 : pas de salaires en dessous de 2000 euros mensuel pour un 35h hebdomadaires. Une proposition amplement justifiée par la hausse des loyers, de l’énergie (électricité, gaz…), carburants, assurances, denrées alimentaires etc…Concernant le premier coefficient cadre, il n’est pas admissible qu’il ne soit pas, en terme de salaire, au niveau du PMSS (Plafond Mensuel de la Sécurité Sociale). La vocation de la grille salariale, proposée par la CGT, est de sortir définitivement du tassement de la grille actuelle. Tassement, qui laisse régulièrement, plusieurs coefficients sous le SMIC et sous le PMSS. Dans le cadre de la négociation salariale, la CGT revendique aussi :
– L’ouverture de la renégociation de l’accord classification.
– L’ouverture de la négociation d’un accord de branche pour le passage des 35h au 32h hebdomadaires sans perte de salaire.
– La prise en charge à 100% des absences pour enfant malade suite à une hospitalisation.
– Le maintien de salaire total pour les absences pour hospitalisation de jour et/ou à domicile au même titre que l’hospitalisation classique. Une demande concrète, justifiée par la situation sanitaire et les contraintes liées au PASS Sanitaire.
– Le maintien de salaire dès le premier jour en cas d’absence pour enfant malade et/ou enfant hospitalisé.
– La suppression de la carence maladie en cas d’arrêt de travail.
– La subrogation en cas d’arrêt de travail sauf opposition des salarié·es.

Grille salariale : proposition CGT

Grille salariale : proposition CGT
Vous souhaitez recevoir nos bulletins, cliquez ici. Et si vous souhaitez nous envoyer vos remarques et suggestions, cliquez ici.

L'écho de la presta N°106