Au bout du fil n°21 : A personnel qualifié, Rémunération correcte !

Au bout du fil n°21 : A personnel qualifié, Rémunération correcte !

Comme chaque année depuis 10 ans, le syndicat international UNI Global Union, auquel la CGT appartient, lance son mois d’action dans les centres d’appels (Call Center Action Month, CCAM). Cette année, le thème de la campagne sera la rémunération et le professionnalisme. Ce choix a été fait, suite à l’enquête mondiale sur les centres d’appels que l’UNI a réalisée en début d’année, dont il ressort que les questions liées à la rémunération dans les centres d’appels ont été parmi les plus souvent citées.

En effet dans de nombreux pays, la rémunération moyenne d’un agent de centre d’appels arrive loin derrière celle d’autres emplois de services, bien qu’un poste dans un centre d’appels exige une gamme de compétences diverses et variées. Dans certains pays, des facteurs tels que la concurrence externe ou la sous-traitance (et même l’internalisation) contribuent également à dégrader les rémunérations et les conditions de travail dans les centres d’appels.

En France, alors que les offres d’emploi pour des postes de téléconseillers demandent un niveau de compétences équivalentes à BAC+2, pour un niveau de rémunération brute mensuelle moyenne de 1 541 €.

La CGT milite, depuis des années, pour que la qualification, acquise par l’expérience dans un emploi équivalent à un niveau de diplôme et/ou par la validation des acquis et/ou par la formation continue, de la, du salarié-e soit reconnue et rémunérée en conséquence. Ainsi elle revendique une rémunération minimale équivalente à 1,6 fois le SMIC, soit 2 851,34€ bruts mensuels pour un emploi de niveau BAC+2, comme celui de téléconseiller.

Outre la partie financière, la reconnaissance des compétences passe aussi par la création de parcours professionnels aptes à permettre à chacun d’évoluer dans les métiers et/ou l’entreprise. Nous défendons donc la création de filières d’évolution permettant à chaque salarié-e de se positionner en fonction de la reconnaissance de leurs compétences.

Voilà pourquoi la CGT s’investit pleinement dans cette initiative internationale. Dans ce cadre, elle a développé un argumentaire (https://soc-etudes.cgt.fr/index.php/nos-analyses/59-centres-dappels/1318-argumentaires-a-personnel-qualifie-remuneration-correcte) que nous sommes prêts à débattre avec vous.