Répression injustifiable de la Manifestation du 9 Mars à Lyon

Répression injustifiable de la Manifestation du 9 Mars à Lyon

Notre Fédération s’est toujours insurgée contre les violences policières qui ont émaillé les différentes manifestations de ces derniers mois voir plus.

Cette fois-ci, nous sommes encore plus outré par cette impunité policière qu’un des nôtres a été grièvement blessé, comme l’explique le communiqué de l’Union Départementale CGT du Rhône, reproduit ci-dessous.

En effet, Ludovic est l’un des militants de la Fédération qui coordonne l’action fédérale sur le département du Rhône.

Nous lui souhaitons un prompt rétablissement. 


Lyon le 11 Mars 2019,

Nous avions déjà communiqué sur les violences policières (voir le communiqué « Halte aux violences sociales, policières et judiciaires » du 18 janvier 2019), mais force est de constater que nous n’avons guère été entendus par le pouvoir en place.

En effet, ce samedi 9 mars, les forces de l’ordre se sont encore illustrées de la pire des façons en réprimant une manifestation initiée par le mouvement des Gilets Jaunes de Lyon. Ce sont encore au moins deux citoyens et militants qui ont été blessés gravement dans leur chair pour le seul motif de participer à une manifestation qui se déroulait pacifiquement et sans heurts. L’un des deux a été atteint à la tête par un tir tendu de lacrymogène, et nous sommes dans l’attente de précision sur son cas. Le second, Ludovic, a reçu un tir tendu de LBD en pleine jambe. Après un passage aux urgences il s’avère qu’il a le péroné fracturé et qu’il s’est vu prescrire 45 jours d’ITT ! Nous ne hiérarchisons pas les blessés en fonction de leur affiliation politique, syndicale ou autre, mais si nous sommes si bien informés sur ce cas, c’est parce qu’il est militant CGT et ancien secrétaire générale de l’Union Locale de Villeurbanne. Peut-être y en a-t-il d’autre …

A l’heure où le Président de la République s’apprête à faire valider par le conseil constitutionnel sa loi dite « anticasseur », il est plus qu’alarmant de constater que ceux qui sont censés faire respecter la loi jouissent d’une totale impunité en matière de répression. L’état a-t-il réellement besoin de se doter d’un arsenal supplémentaire de répression, alors qu’en ces termes il rivalise déjà grandement avec ce qui se fait de pire dans le monde (condamnations des violences policières française par l’ONU et la Communauté Européenne), tout en se permettant au passage de donner des leçons sur la liberté de manifester aux quatre coins de la planète.

La Direction départementale de notre syndicat, au nom de tous ses adhérents, souhaite un prompt rétablissement aux blessés de ce samedi et exige que justice soit faite.

La Commission Exécutive de l’UD CGT 69