La CGT interpelle le PDG d’Accenture pour exiger des augmentations de salaires

La CGT interpelle le PDG d’Accenture pour exiger des augmentations de salaires

La CGT des Ingés, Cadres et Tech (UGICT-CGT) d’Accenture adresse ce mercredi 12 décembre une lettre ouverte au PDG d’Accenture pour exiger des augmentations de salaires, une prime de fin d’année et un meilleur partage de la valeur créée dans l’entreprise.

La colère monte dans le pays car aujourd’hui le travail est moins reconnu et rémunéré que la rente. La situation des salarié.e.s d’Accenture en est la parfaite illustration. Avec un chiffre d’affaires qui s’élève à 1,4 milliards d’euros pour 2017, la croissance d’Accenture France a augmenté de 28,8% au premier semestre 2018.
Cette augmentation des profits est largement répercutée aux actionnaires qui ont récupéré 84% du cash généré par l’activité en 2017.
Par contre, le montant de la participation des salarié.e.s a été divisé par 3 en 2017 et depuis plusieurs années aucun accord d’entreprise n’a été signé sur les salaires. En cause, la politique de la direction qui refuse toute augmentation collective des salaires et concentre les primes et augmentations sur une minorité de bénéficiaires. Par exemple en 2017, 64% du Bonus global annuel a été capté par 16% des salarié.e.s.
Cette individualisation des salaires creuse les inégalités femmes/hommes: 1/3 des femmes d’Accenture ont un écart de salaire avec les hommes de la même catégorie.

L’UGICT-CGT demande donc l’ouverture de négociations salariales et les mises en place des mesures suivantes :

  • L’augmentation des salaires
  • Le versement à tous les salarié.e.s d’une prime de fin d’année
  • Le rattrapage immédiat des inégalités salariales F/H
  • Le versement du Global Annual Bonus à tous les salariés de l’entreprise, tous grades confondus
  • La répartition égalitaire de la prime vacances
  • Une meilleure répartition de la réserve spéciale de la participation