Brochure Fédérale n°20 : L’hyper féminisation du secteur des centres d’appels a-t-il une incidence sur les salaires et les conditions de travail ?

Brochure Fédérale n°20 : L’hyper féminisation du secteur des centres d’appels a-t-il une incidence sur les salaires et les conditions de travail ?

Le secteur des centres d’appels prestataire est à un tournant de son histoire.

Alors même qu’il est frappé par une crise économique sans précédent, il doit faire face aussi à une modification des habitudes de relations clients, notamment par le biais des outils dits « WEB 2.0 ».

Ce changement important tant technologique que sociologique implique une modification profonde de l’organisation du travail des centres de contacts.

Celui-ci engendrera à terme une réduction des effectifs globaux, avec, dans un même temps, un recours de plus en plus important à des embauches de personnel hautement qualifié (BAC+2 minimum).

Cette transformation du secteur doit être pour nous le moment d’aborder la revalorisation des métiers qui le compose, ainsi que de leurs évolutions.

Mais pour cela nous devons nous poser la question des conséquences de l’hyper féminisation du secteur sur la prise en compte de l’ensemble des compétences mise en œuvre dans ce type d’activité.

Cette hyper féminisation n’a rien d’anodine, et elle pourrait nous permettre de mieux comprendre les rai­sons « inavouées » qui amènent un salariat hyper-qualifié à être rémunéré au niveau du SMIC.