Livret d’accueil des salariés des centres d’appel prestataires

Livret d’accueil des salariés des centres d’appel prestataires

Ce livret est édité par la coordination fédérale des centres d’appels de la Fédération des Sociétés d’Etudes. Il est destiné à l’ensemble des salarié-e-s travaillant au sein d’un centre d’appel prestataire.

Partant du postulat qu’il ne peut y avoir de réelle défense de ses droits sans une réelle connaissance de ceux-ci, nous avons élaboré ce livret comme un petit guide de vos droits élémentaires.

Malgré toute l’attention apportée à l’élaboration de celui-ci, il ne prétend pas répondre à toutes les questions que vous pourriez vous poser. Nous vous invitons, dans une telle éventualité, à contacter soit l’un-e des élu-e-s ou mandaté-e-s CGT de votre entreprise, soit l’Union Locale CGT la plus proche de votre établissement , soit notre fédération.

Outre le rappel de vos droits, ce livret se veut un outil de promotion d’un syndicalisme fort au service du progrès social, basé sur des salarié-e-s/syndiqué-e-s acteurs et décideurs de leur avenir. Pour cela, nous avons complété les règles de droit de nos propositions, afin que celles-ci puissent être débattues.

Si une bonne connaissance de ses droits est importante pour ne pas se faire léser, celle-ci reste, trop souvent, insuffisante face à la mauvaise foi de certains patrons pour qui le Code du travail n’est qu’un morceau de papier bon à jeter à la poubelle.

Il est donc nécessaire pour préserver ses droits, mais aussi d’en acquérir de nouveaux, de passer du mode « individualiste », dans lequel les patrons tentent de nous cantonner, au mode « collectif » seul apte à créer le rapport de force indispensable à cet objectif.

Et quel meilleur outil pour cela qu’un syndicat émanation des salarié-e-s/syndiqué-e-s ?

Pour lutter contre l’éclatement du salariat, la flexibilité du travail, la mise en concurrence des travailleurs par le patronat, l’uniformisation de la pensée par les médias, la précarité, le chômage et bien d’autres facteurs de division et générateurs d’individualisme et de fatalisme, seule le regroupement au sein d’une organisation syndicale, reposant sur des revendications claires et précises et la solidarité de l’ensemble des salarié-e-s, pourra reverser la situation.

Et qui mieux que la CGT, forte de son expérience plus que centenaire de luttes aux côtés des travailleurs, de conquêtes sociales, etc., pourrait vous offrir le support à la création du rapport de force nécessaire au développement de vos droits.

Nous vous invitons donc à nous rejoindre et de devenir un acteur actif de votre avenir.

Adhérez, et faîtes adhérer, à la CGT car plus nous serons nombreux, plus nous serons fort pour contrer les attaques du patronat.