Licenciement à TNS SOFRES

Licenciement à TNS SOFRES

La violence du mépris

Le couperet est tombé pour les salariés du plateau téléphonique de Malakoff, la Direction a annoncé par mail aux salariés qu’elle ne peut conserver l’activité du plateau téléphone, compte tenu d’une activité en perte depuis plusieurs années. Après la tentative de la direction en avril dernier de brader à une société le plateau téléphonique avec une méthode de passage en force contre les élus du CE plus que douteuse, celle-ci décide de fermer le plateau et de mettre à la rue une centaine de salariés. Les propositions de la Direction : – mettre en place « une aide psychologique » avec l’aide d’un médecin ! -Pour les 38 salariés permanents (27 CEIGA, 5CEE, 6 CDI) un plan de reclassement est envisagé avec 2 CDI qui seront reclassés au siège, ce sont les seuls chanceux ! Pour les 36 autres, 23 CEIGA pourraient se voir proposer un emploi en province avec une garantie annuelle en dessous du seuil de pauvreté soit 903 Euros. Pour 2 CDI même proposition, partir en province. Pour les 80 vacataires, leurs contrats ne seront pas renouvelés, c’est la galère et la misère ! C’est indigne et inacceptable !