Chômage partiel

Chômage partiel

La CGT et la CFDT ont signé dans la branche des bureaux d’études un accord de branche sur le chômage partiel.
Déjà début 2009, la CGT avait demandé au patronat l’ouverture de cette négociation en nous appuyant sur les luttes communes des salarié-e-s de Renault et des entreprises prestataires. Malgré plusieurs réunions en juillet 2009, SYNTEC ET CICF nous ont opposé une fin de non-recevoir.
En même temps SYNTEC ingénierie n’a pas hésité à passer un accord avec l’état pour les salarié-e-s de son secteur. Depuis nous n’avons eu de cesse de réclamer cette négociation eu égard notamment à la crise. SYNTEC et CICF ont finalement rouvert la négociation le dernier semestre 2011 en reprenant quelques propositions.
La CGT et la CFDT ont signé l’accord alors même que FO, la CFTC et la CGC tentent d’y faire opposition. En effet, concernant la CFTC et la CGC nous estimons que leur opposition à l’accord n’a pas été faite dans les formes et avons demandé au patronat d’enclencher le processus d’extension.