fbpx
Les Apodectes n°94

Les Apodectes n°94

La réunion de négociation de la CPPNI s’est déroulée le 24 septembre 2020 avec 4 points à l’ordre du jour.

Présentation du bilan social 2019

C’est le rapport de la profession sur l’activité sociale de la branche. Il est constaté une stabilisation des effectifs au 31 décembre 2019, le nombre total des salariés des 135 greffes était de 1756 contre 1762 en 2018. Les salariés classés aux niveaux 2 et 3 restent majoritaires (68 % de l’effectif), le niveau 4 ne représente que 9,40 %. Les salariés âgés de plus de 50 ans représentent 40 % des effectifs et ils devront être remplacés à court ou moyen terme.
La répartition des femmes et des hommes par niveau de classification fait apparaitre une surreprésentation des hommes classés au niveau 4 (16 %) contre seulement 8 % pour les femmes.
Le nombre de salariés à temps partiel diminue légèrement (13 % contre 15 % en 2018) et il reste plus important chez les femmes (14 %) que chez les hommes (10 %).
Les conditions salariales, 71 % des salariés en CDI à temps complet ont un salaire brut supérieur à 2100 € et 10,60% ont un salaire supérieur au PMSS (3428€).
La formation des salariés : 7 formations organisées par Elegia et 7 par le CNG, 354 salariés y ont participé contre 573 en 2018 en raison de difficultés pour organiser en présentiel des formations au deuxième semestre.

Présentation des comptes 2019 Harmonie Mutuelle (groupe VYV)

Les comptes affichent un solde positif de 50 640 euros au 31 décembre 2019 avec un P/C de 93,3 % pour le régime obligatoire, la réserve générale s’élève à 452 781 euros, le fonds de solidarité à 72 559 euros et le fonds social dédié à 20 831 euros.
L’analyse de la consommation médicale donne un taux de couverture de plus de 95% pour la consultation /visite, les soins de ville, la pharmacie, l’hospitalisation et un taux de couverture de 76,5 % sur le poste dentaire ou il faudra être attentif. La crise du Covid a entraîné une baisse de consommation (report des opérations) ce qui laisse une respiration au régime mais quid sur 2021, s’il y a un pic de consommation ?

Présentation du bilan de l’opération Prévention Vivoptim

Les résultats du bilan des actions de prévention menées en 2020 nous sont présentées. Deux programmes avaient été retenus : les risques cardiovasculaires, une campagne sur le bienêtre (nutrition, sommeil, stress) et le sport. Ces actions ont démarré le 13 janvier 2020, il ressort de ces campagnes que sur 1668 tentatives d’appels,266 personnes ont bénéficié d’une sensibilisation avancée et 114 ont été accompagnées au téléphone.
Les thématiques retenues par les salariés sont le stress pour 35%, le sommeil pour 26%, l’alimentation pour 22%. Cette campagne de prévention /détection fait ressortir des problèmes de population très stressée avec une pression et une charge de travail qui impacte leur sommeil, certains sont épuisés physiquement et psychologiquement.
La CGT rappelle que le DUERP (document unique d’évaluation des risques) doit être mis à jour dans chaque Greffe et que le thème des RPS (risques psycho sociaux) doit être traité par les employeurs.

Rencontre avec l’OPCOEP

Deux représentantes de l’OPCO ont rappelé les missions de l’opérateur de compétences des entreprises de proximité à savoir, apporter un appui technique aux branches adhérentes, assurer un service de proximité pour les TPE-PME et financer des dispositifs d’alternance et accompagner les CPNEFP dans l’anticipation des mutations de l’emploi, des qualifications et des compétences.