Bulletin d’information des salariés des cabinets d’avocat n°48 : Renouvellement du bureau de la CREPA

Bulletin d’information des salariés des cabinets d’avocat n°48 : Renouvellement du bureau de la CREPA

Ce vendredi 19 juin a eu lieu l’élection des membres du bureau de la CREPA. Ceux qui croyaient encore qu’il était possible de changer la direction de cette institution en ont été pour leurs frais.

En effet, le même duo reste au pouvoir depuis 2000. Les multiples affaires ayant terni la gouvernance de la CREPA ne semblent pas avoir affecté la majorité des membres du Conseil d’administration.

Pire, la CGC qui ne représente que 3,53% dans la branche a aujourd’hui trois postes sur six dans le collège salarié … une façon de rester en famille.

Lors de cette réunion, la présidente s’en est même prise à la CGT comme quoi, elle aurait tenté de corrompre un membre de son organisation, histoire certainement d’amuser la galerie. En fait de « corruption », nous avons ouvert la porte à un-e syndiqué-e de la CGC qui supportait des pressions de la part même de la direction de son syndicat. Un point c’est tout.

Nous avions présenté une autre candidature pour le bureau. Nous ne nous faisions pas beaucoup d’illusions puisqu’au bureau il faut des administrateurs dociles qui ne relèvent pas la tête. A l’évidence, nous ne sommes pas de cela.

Changer de gouvernance, ne signifierait nullement la remise en cause de travail accompli par les uns et par les autres. Personne ne conteste le travail qui a été fourni. Mais, compte tenu de la situation, un renouveau semblait nécessaire … notamment au regard de l’image plutôt négatif de la CREPA à l’extérieur. Et nous pensons qu’avec tous les procès en cours, cela ne devrait guère s’arranger.

D’ailleurs le fait que nous ayons été incapables de préserver la CREPA comme guichet unique est révélateur de la situation où nous sommes aujourd’hui. Une autre équipe aurait pu travailler à ce changement sans apriori. En ce qui nous concerne, nous allons continuer à y travailler dans le seul intérêt des salarié-e-s de la branche et de la CREPA avec nos positionnements … qu’ils plaisent ou déplaisent. Ces trois années risquent, par conséquent, d’être difficiles. Mais qu’importe, l’enjeu est d’importance et personne ne nous fera plier. Même seuls, nous continuerons notre combat pour un changement de gouvernance de la CREPA. Mais nous avons besoin de votre soutien.