CREPA…. Dans une zone de non droit …

CREPA…. Dans une zone de non droit …

Le 23 octobre 2015, le conseil d’administration de la CREPA a obtenu la démission du Président et de la Première-vice-présidente. Il nous a été proposé à la fin de ce conseil mouvementé une gouvernance provisoire de quinze jours, acté par procès-verbal d’huissier de Justice et une élection d’une gouvernance définitive en remplacement des deux démissionnaires au prochain CA du 20 novembre 2015.

Ce 20 novembre 2015, une résolution programmant encore « une administration amiable provisoire » sans limite de durée par le Président provisoire de la CREPA a été proposée au vote, et malheureusement adoptée.

Seuls la CGT, FEC-FO et la CFDT pour le collège des salariés, ainsi que la CNAE et la CNADA pour le collège des employeurs, se sont opposés à cette proposition anti-statutaire donc illégale.

Nous avons demandé à maintes reprises, le vote pour une gouvernance définitive conformément à nos statuts actuels, en leur exposant les dangers et la mise en péril de notre institution.

Les autres administrateurs ayant adopté cette « résolution amiable provisoire » s’assoient sur les statuts actuels, les ignorent, les contournent. Pour des Avocats c’est un comble!

En l’espèce, l’intersyndicale CFDT, CGT et FO a pris l’initiative de demander à l’ACPR une administration judiciaire. Et si toutefois, nous ne l’obtenions pas, nous saisirons la justice afin de faire appliquer nos statuts.

Communiqué de presse intersyndical CGT/CFDT/FO