Tracts d’entreprise

Deux représentants des salariés non-cadres au CHSCT ayant démissionné, une nouvelle désignation pour les remplacer devait se tenir dans le courant du mois de décembre (Désignation effectuée au scrutin majoritaire par les élus DP et CE réunis exceptionnellement pour ce faire).

Lire la suite...

Depuis des années, ils travaillaient dans l'ombre et dans les sous-sols de l'entreprise pour le plus grand profit de TNS-Sofres ; tous les vacataires employés sur l'étude OPL-La Poste vont se retrouver au chômage dans le courant de la seconde quinzaine de ce mois de décembre.

Lire la suite...

Pendant des dizaines d'années, TNS-Sofres a gagné beaucoup d'argent en employant des centaines d'enquêteurs en face-à-face ou au téléphone. Après son asphyxie planifiée, le sort du plateau téléphone de Malakoff a été réglé de façon radicale lors des fêtes de fin d'année 2013 : Le face-à-face a cependant réussi à sauver sa peau. Pensez donc ! un employeur qui grâce à l'obscène CDD d'usage est libre d'embaucher en fonction de son carnet de commandes, de la qualité et de la productivité de la main-d’oeuvre, voilà de quoi ravir les tenants de l'orthodoxie en économie du travail : une offre, des enquêteurs aux abois, un cadre légal qui laisse libre cours aux calculs individuels... Un rêve pour le patron. Mais ce n'est pas encore assez, ces "petites mains corvéables du sondage " cadrent mal avec l'image up-to-date que veut donner la "société de référence des études marketing et d'opinion", place au digital et au on-line : ce n’est pas cher, ça plaît au client et c'est à la mode (c'est le couturier qui la fait la mode, pas le client).

Lire la suite...

Il y a un peu plus de trois ans, TNS-Sofres décidait de se débarrasser du plateau téléphone de Malakoff, et laissait sur le carreau près de cent salariés. Si nombre d'entre-eux (CDI, CEIGA, CEE) bénéficièrent d'un PSE, les vacataires ne pouvaient prétendre à rien mais à l'époque la CGT et la CFDT avaient deux délégués syndicaux qui parvinrent à arracher des conditions de départ dignes pour ces sous-prolétaires.

Lire la suite...

Des élections auraient dû se tenir il y a plus d'un an, mais un accord scélérat signé en catimini par les organisations sortantes et la direction a prolongé les mandats jusqu'à fin 2017. La direction est en attente des décrets relatifs au fonctionnement, attributions et moyens des DP, CE, CHSCT ce qui risque de porter les élections en janvier 2018.

Lire la suite...

Avec la CGT, il est nécessaire d’avoir des élu-e-s nombreux et représentatifs dans chaque collège électoral sans corporatisme, afin de défendre tous les salarié-e-s et obtenir des avancées sociales.

Lire la suite...

"Manse horribilis" Avec la perte du contrat "La Poste", une bonne dizaine d'emplois ont été ou seront supprimés dans les mois à venir ; et comme ce sont en majorité des salariés en C.D.D. ou "Tempos" pas besoin de P.S.E. pour les lourder, c'est toujours ça de gagné pour l'actionnaire principal.

La Section Syndicale C.G.T. espère bien que ces salariés précaires ne seront pas jetés avec l'eau du bain et qu’une partie du pactole engrangé grâce au C.I.C.E. servira à les reclasser dans l'entreprise ou bien à leur assurer une indemnité de départ digne des nombreuses années qu'ils ont passées à trimer dans les sous-sols de l'entreprise, sans rechigner à la tâche, pour le plus grand profit de la Sofres.

Lire la suite...

L’inénarrable représentant du syndicat des cadres et accessoirement secrétaire du CE, très certainement piqué au vif par les demandes réitérées des enquêteurs CGT de pouvoir prendre connaissance des comptes rendus des réunions du Comité d'entreprise sans avoir à se déplacer au siège a de façon unilatérale décidé que puisque ces misérables enquêteurs à deux sous contestaient sa façon de les tenir dans l'ignorance la plus totale, eh bien désormais plus personne ne saurait quoi que ce soit ! Na !

Lire la suite...

Le 16 décembre 2011, trois syndicats, mais pas la CGT, signaient avec la direction un accord d'entreprise portant sur les modalités du travail le dimanche. L'occasion se présentait cette année de le mettre en application avec au moins quatre dimanches d'élections et donc de travail pour plus de 250 salariés pour les présidentielles et 350 pour les législatives. La Loi El Khomri, combattue par la CGT, qui veut que les accords d'entreprises priment sur le Droit du Travail serait ainsi mise à l'épreuve.

Lire la suite...

Depuis que le 17 avril 2013, la CGT a désigné un délégué syndical a TNS Sofres, la direction n'a cessé de vouloir s'en débarrasser mais bien mal lui en a pris. Après plusieurs déconvenues dans plusieurs prétoires d'Ile de France, la justice est définitivement passée et a entériné cette désignation.

Lire la suite...

Le 8 mars, ce n’est pas la journée de LA femme, pour offrir des fleurs ou des produits de beauté. Le 08 Mars c’est La journée internationale de lutte pour les droits DES femmes.

Lire la suite...

Nous vous l'annoncions dans notre précédent tract : Dans le plus grand secret, les représentants des syndicats maison et la direction de l'entreprise ont unilatéralement décidé de prolonger pour une durée indéfinie les mandats des actuels élus DP et CE ; foulant au pied sans vergogne l'accord électoral signé fin 2013 qui stipulait pourtant très clairement que de nouvelles élections devraient se tenir en janvier 2017.

Lire la suite...

Le 20 octobre dernier, la direction de l'entreprise et trois représentants des syndicats maison s'accordaient, en douce et en catimini, sur une prolongation des mandats des élu-e-s de ces syndicats jusqu'à une date indéfinie de l'année 2017.

Lire la suite...

Une trentaine d’enquêteurs concernés, pourtant aucun Plan de Sauvegarde de l’Emploi n’a été proposé.

Un licenciement économique et un PSE n’étant pas une obligation pour une population sans CDI, vacataires en CDD d’usage.

Quelques salariés (une dizaine) ont eu une proposition de transaction financière.

Lire la suite...

Vous élirez vos représentants au Comité d’Entreprise et les Délégués du Personnel. Ces élections sont un moment important pour notre entreprise, le rôle des représentants des salariés est primordial, surtout dans le contexte économique et social actuel. La vie d’une entreprise et le bon fonctionnement de celle-ci passe en effet par un dialogue social constructif.

Lire la suite...

En 2012, l’organisation internationale du travail (OIT) avait jugé, dans une affaire très similaire organisant la décentralisation de la négociation collective au niveau des entreprises et qui ressemble à s’y méprendre à l’article 2.

Lire la suite...

Le gouvernement, allié du MEDEF a choisi, depuis 3 mois, de refuser tout dialogue avec les organisations syndicales et en particulier la CGT quant à la « réécriture » du Code du Travail dont la « loi travail » est un premier avatar.

Lire la suite...

SOFRES tout va bien !!! : Dans un mail daté du 17 mars 2016, Jean Michel Janoueix annonçait : « nous allons renforcer notre investissement dans le DIGITAL et booster la digitalisation de nos activités ». Il est à craindre que cette digitalisation ne conduise à la disparition pure et simple du FACE - à - FACE qui emploie pourtant plusieurs centaines de vacataires précaires chaque année.

Lire la suite...

Depuis le 1er Janvier 2016, nous demandons la mise en place d’une complémentaire santé digne de ce nom pour tous les enquêteurs vacataires. Celle-ci nous a été refusée pour des raisons obscures. Nous ne serions pas des salariés à part entière. Juste des vacataires à vie, à temps trop partiel pour pouvoir se soigner correctement, semble-t-il...Les instances dirigeantes qui nous gouvernent (SYNTEC) ont dans leur grande «mansuétude» accepté de nous accorder un versement santé au prorata du temps travaillé par chaque enquêteur. La CGT n’a pas signé cet accord!

Lire la suite...

Voici un bref compte-rendu de la réunion du Comité d’Entreprise qui s’est tenue le 8 octobre (initialement prévue le 1er octobre, mais reportée à cause de l’audience sur la contestation de la composition des collèges électoraux)

Lire la suite...

ATTENTION ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

En poursuivant sur ce site, vous signifiez votre accord avec cet usage d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Les cookies utilisés sur ce site sont de trois natures

Vous pouvez trouver des informations détaillées sur les cookies, les outils de traçage et les moyens de s'y opposer sur le site de la CNIL